Allgemein

Que faire après une thèse ?

Le 14 décembre 2019 s’est tenue la troisième manifestation de HEIPAR. Comme chaque année, l’association des anciens a invité des personnes issues des premières promotions du programme franco-allemand à venir raconter leurs expériences professionnelles. Il s’agit généralement de personnes ayant quitté le programme après le master – car le doctorat franco-allemand en Histoire est plus récent et ne compte encore que peu de diplômés.

Cette année, les invités venaient des plus anciennes promotions du master, 2011 et 2012. Elisa Marcobelli et Luca Scholz ont choisi de travailler dans le domaine où beaucoup d’entre nous souhaitent rester : la recherche académique. Tous les deux ont continué avec un doctorat après le master franco-allemand et ont soutenu leur thèse en 2016. Ils nous ont raconté leurs années post-doctorales, en France et à l’étranger : Elisa a choisi de rester en France, tandis que Luca a parcouru l’Europe et l’Amérique du Nord avant de poser ses valises en Angleterre.

L’un des grands avantages de ces réunions entre anciens et actuels étudiants du programme est l’honnêteté des discussions. Elisa et Luca ont ouvertement parlé de leurs stratégies et de leurs choix, de ce qui leur a manqué et de ce qui les a aidés dans leurs parcours, de leurs attentes et des réalités auxquelles ils ont dû se confronter. Les questions n’ont pas manqué, à tel point que le temps de discussion en a été doublé, prolongé par des échanges autour du buffet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *